Ils veulent la guerre

J’aurai dû ne pas être étonné, mais même avertis nous gardons des traces de naïveté tant que nous ne sommes pas complètement dégénérés.

Donc hier soir sur la plupart des chaines nos médias, à la botte ou dressant encore un petit peu la tête selon, ne parlaient que des menaces il semble très sérieuses (les armements sont déjà préparés) de Trump et Macron de frapper la Syrie (à plus ou moins haut niveau soit disant en fonction des renseignements encore en attente mais en réalité la décision sera politique) pour avoir trop dépassé la « ligne rouge » de l’usage des armes chimiques, et de la réaction de Poutine informant que des frappes de « l’Occident » (il se peut que la Grande Bretagne accompagne les States et la France) entraineraient immédiatement des réactions très graves ! Chacun sait que l’Iran marche dorénavant avec la Russie, et l’Arabie Saoudite et Israël avec les States. Occasion en prime de calmer « un peu » la Turquie !

Mais comment ces « dirigeants » peuvent-ils prendre à ce point « les gents » (la gent en català) pour des nuls prêts à gober n’importe quoi !

Depuis quand respecte-t-on à la lettre ses engagements en diplomatie, dont l’art dit tout autre chose ? Ce n’est pas par hasard qu’Obama n’a pas respecté sa parole de « ligne rouge » alors qu’elle a été de fait bafouée des dizaines de fois.

Non, cette tension ne peut que résulter des volontés du (des) deep power, côté occident des entités de pouvoir financier et militaro-industriel qui décident derrière les instances plus ou moins officielles de lobbying, de Bilderberg, etc.

Ne croyez pas que la France (pardon le Président Macron chef des armées) se couche sous les States de Trump ; ils sont tous deux directement dépendants des « relais » du deep power, le Président Macron étant un des dirigeants montants depuis longtemps identifié et mis en avant , alors que Trump qui en fait trop et de travers va être remplacé. Ne pas oublier que Emmanuel Macron a été le plus jeune des hommes à fort potentiel identifié à être invité à Bilderberg.

Comment, la guerre risque d’être achevée en Syrie, alors que c’est un terrain idéal, El Assad étant ce qu’il est (pire que son père), pour nourrir les investissements (dont chimiques) et réduire la population ! Comment, la Turquie fait des siennes en dérapant son Président étant pris par l’hubris du pouvoir ! 

Les occidentaux n’ont plus rien à faire en Syrie (il eu fallu intervenir fermement dés le début, trop tard) où c’est le triumvirat Russie – Iran – Turquie qui assure la transition, qu’importe !

Non, les « patrons » des deep power de l’Occident ne peuvent penser autrement le problème planétaire premier de la surpopulation que par la bonne vieille recette qui a tant de fois fait ses preuves de « bonnes guerres » (bien massacrantes comme l’a chanté le Grand Brassens). Ils sont incapables de « voir » d’autres modes de production et de consommation (dont l’efficacité a pourtant tant de fois été démontrée (en français par des Reeves, Kempf, Morin … et tant d’autres dans toutes les langues dont le russe et le chinois). Les russes ne pourront, alors même que leurs investissements militaires sont le 1/10ème des States, que ne pas laisser perdre leurs acquis dans la restauration de leur présence en Méditerranée, et les chinois et d’autres les appuieront à leur manière. Ne pas négliger les impacts de la guerre numérique ; il ne suffit pas d’avoir la plus grosse, c’est le cerveau (et parfois le cœur) qui commandent.

Michel Vallée – 11 avril 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s