Hommage à Stephan Hawking

Michel André Vallée·Vendredi 30 novembre 2018

Il nous a quitté au printemps, à 76 ans, après une vie plus que pleine, nous ayant laissé (à nous humains de cette planète) des avancées majeures dans la compréhension de cet univers (parmi les autres univers auxquels il est intriqué), du mini-micro au méta-macro, autant d’apports que de nouvelles questions, … malgré et donnant l’exemple d’avoir été de cette vie-ci capable de dépasser un handicap majeur auquel la plupart de nous auraient succombé. Staphen Hawking est un héros des XXème et début de ce XXIème siècles.

Son dernier ouvrage (de cette vie-ci) est sorti dans sa traduction française en octobre chez Odile Jacob. Je viens d’en terminer la lecture, … et ne peux m’empêcher de recommander à toutes et tous cette lecture ; il l’a d’ailleurs rédigé afin que le maximum d’entre-nous soyons informés des apports les plus instruits ici et maintenant aux grandes questions qui dépassent oh combien de loin les mini-atermoiements locaux et micro-temporaires où nous nous sommes tous laissés (moi compris of course) piéger.

Titre : « Brèves réponses aux grandes questions » 221 pages écrites gros, 19,90 €.

Quelques questions ? Dieu existe-t-il ? Y a-t-il de la vie intelligente ailleurs ? Peut-on prévoir l’avenir ? Peut-on voyager dans le temps ? Les terriens vont-il survivre ? Serons-nous dépassés par l’intelligence artificielle ? Que nous réserve l’avenir ? … et quelques autres du même tabac.

Bon, malgré l’effort de vulgarisation (ce concept n’a pas une once de péjoratif ni de réducteur, dans une optique d’éducation populaire), certains passages de physique quantique et/ou de cosmologie ne sont pas à portée de qui ne dispose pas de bases en physiques, mais il lui suffit de passer jusqu’aux questions et réflexions d’humanisme général à portée de quiconque sait lire et reste curieux.

Alors, que de la réalité, les réalités, en toutes dimensions (bien plus de dix actuellement repérées par les recherches en mathématiques), avec une large et belle ouverture et tolérance de pensée. Principe systématique de réalité totalement ouvert, sans pour autant de laisser aller sur la rigueur de pensée, … à notre moment critique de mutation de civilisation, déjà engagé sans aucun billet de retour (même en tenant compte du retour dans le passé sérieusement envisageable avec des espaces-temps suffisamment courbes) !

L’affirmation mathématiquement et physiquement démontrée de l’existence simultanée de plusieurs mondes, plusieurs univers, intriqués, dont ultra-subtils, …tels que j’avais osé les esquisser dans l’essai Multivert (2012-2013).

L’honnêteté intellectuelle et responsable de tenir compte de l’inéluctabilité de la mise en œuvre continue de toutes avancées scientifiques et technologiques ; c’est à dire que ce que certains milieux de notre époque considèrent comme non-éthique et/ou non-« démocratique » (concept relatif) et tentent de bloquer, interdire ou canaliser sera de toute façon développé ici ou là ailleurs sur cette planète en disposant des moyens financiers adéquats. En conséquence les humains ont meilleur compte à avancer ouvertement dans les développements et occuper les terrains potentiels de ces « avancées » ; ce que je traduis aussi au plan géopolitique par savoir jouer au Go et au-delà avec le maximum de clarté aux yeux du plus grand nombre. 

Soit incidemment, d’une part plus aucune pensée unique dominante considérée comme unique par les « grands » et soi-disant « académiques » qui exploitent (dorénavant de façon » décomplexée ») les petits, d’autre part pas d’avenir salvateur chez les mouvements gentils-bisounours-bonne conscience, qui font certes souvent des choses « bien » (qu’ils continuent) mais servent d’épatant faire-valoir aux tenants de l’actuel Deep power.

En fait, en pratiques comme en politiques, jouer tout autant le mouvement du bas que le mouvement du haut, simultanément.

Non, je ne me suis pas laissé aller, si le Grand Hawking nous apporte, c’est pour nous faciliter de continuer librement d’exercer la capacité de penser et d’agir aidée par les nouveaux moyens dont nous humains sommes devenus capables. Et les scénarios possibles sont effectivement multiples, à l’infini de l’espace. Incidemment, le « il n’y a pas d’autre issue » n’a à l’évidence aucune valeur.

Tirez-en ce qui vous viendra, bien entendu même très différent de ce qui est avancé ici, mais lisez ce dernier ouvrage de cette vie-ci de Stephen … ce sera bien évidemment la meilleure façon d’honorer son travail.

2018 semaine 48

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s