Matrix

Michel André Vallée·mardi 5 septembre 2017

Hier soir, la 8 (trop de publicités débiles et de variétés tout aussi débiles typiques de “du pain et des jeux”) a donné le film Matrix, sorti en 1999 soit il y a 20 ans si on compte le tournage et la préparation. Rappel : la pratique du pain et des jeux annonce toujours la chute d’un Empire !

Là aujourd’hui il est évident, pour ceux qui ne l’auraient pas vu ainsi, que c’était (c’est toujours) un film visionnaire, tout autant que “Le meilleur des mondes” du Grand Aldous, “Le successeur de Pierre” de Truong, etc. Autrement dit, nous y sommes.

J’exagère ? Les progrès en IA (Intelligence Artificielle), annoncés dans Matrix, ont été fulgurants, … évidemment. En effet, nos Big Datas viennent de “réussir” la capacité pour des ensembles electroinformatiques d’autoaméliorer leur(s) propre(s) programmation(s) ce qui, compte tenu des systèmes connectés en place sur l’ensemble de cette planète (satellites compris) ne pourra plus être arrêté.

En effet aussi, une élite internationale constituant ce qu’il convient d’appeler le Deep Power, comprenant toutes les puissances qui ont les moyens de tirer les ficelles derrière les instances telles les Bilderberg et équivalents russes et chinois (et indiens ?) ainsi que l’ONU, développent la future structuration de la mondialisation. La plupart des gouvernements leurs sont affidés après avoir été cooptés, et jouent devant les médias la vraisemblance pour l’opinion publique. Les intellectuels, entités scientifiques et structures de gouvernance dépendent des budgets décidés et contrôlés par cette collectivité d’en-haut. Cependant il est nécessaire d’entretenir l’illusion, aussi effectivement on laisse la bride sur le cou aux milliers d’initiatives et d’expérimentations concrétisées de type humaniste, participatif, écologique, ou autres tant qu’ils ne représentant pas un danger pour la rentabilité financière globale de l’exploitation des énergies humaines sur les énergies de la planète. Dés que l’une ou l’autre devient quand même trop gènant, il lui arrive quelque chose ; déjà Richelieu avait fait éliminer les trop trublions de la construction du pouvoir absolu, et bien d’autres gouvernants avant lui et depuis. Actuellement ce sont les lanceurs d’alerte qui se mettent en danger.

En effet aussi, des gouvernants qui devraient relever de la psychiatrie réactivent le risque nucléaire (et pas uniquement ceux auxquels on pense aujourd’hui immédiatement). Mais bien plus redoutable que le nucléaire est la surpopulation confrontée aux limitations des ressources de notre Terre, le prochain déficit en eau potable générateur de conflits, etc … Des René Dumont, visionnaire d’un autre genre, l’avaient annoncé. Des Edgar Morin reformulent aujourd’hui.

Alors il sera incontournable de protéger les survivants dans des zones, et Soylent Grenn rejoint Aldous et Truong.

Ce qui laisse un espoir ?, … le complexe, la réalité des réalités de la complexité de la Nature, dont notre monde n’est qu’un étroitement intriqué aux autres mondes , … un peu à l’image des “cordes” d’un Hawking. Ainsi que la réalité de l’Énergie, totalité du vibratoire, … le bloc d’énergie dans Hypérion n’en étant qu’une illustration, ainsi que le bloc dans “2001 L’Odyssée de l’Espace” d’ailleurs. L’Histoire nous a démontré que la science-fiction est (presque) toujours rattrapée par nos gesticulations d’humains sapiens sapiens et autres.

Nous venons de passer des seuils qualitatifs significatifs. Nous y sommes.

Publié dans FB, forum AltEco, i altres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s