Rencontre avec Jordi Puig, un grand sans ses jambes

Hier j’ai donc eu l’honneur, au milieu de mes amis d’ici,  de rencontrer cet homme qui termine un parcours de plusieurs centaines de kms au travers de toute la Catalogne sur son fauteuil roulant. Parti des Baléares, il termine aujourd’hui à Salses, à la frontière Nord. Il s’était arrêté hier dans le Conflent pour visiter l’exposition de photos sur la Retirada, si nettement symbolique en montrant que les façons dont les hommes se traitent n’ont pas changé entre il y a 80 ans et aujourd’hui, dans le meilleur comme dans le pire.

Je ne rappelle pas ici pourquoi ni comment Jordi a perdu ses deux jambes, simplement que ç’est dans un geste d’honneur. Mais il nous a raconté comment il a été systématiquement toujours aidé, partout , dans les Casals, Associations, Structures solidaires diverses, et par les gens croisés sur son chemin. Il a rapporté que, là où il a été accueilli, partout en Catalogne, il a reçu le témoignage de la volonté de ce peuple à reconstruire sa Liberté (Llibertat), avec la connaissance et certitude que ce destin est inéluctable et que, malgré les obstacles conservateurs et réactionnaires, même si il n’est pas encore possible de savoir exactement comment, la voix est ouverte, là, proche, incontournable telle qu’elle se prépare. Il a aussi rapporté que, même si la démarche catalane se veut de part sa nature historique pacifique, les abus de violence de l’1-O ne se renouvelleront pas encore ainsi, car lorsque l’indépendance, qui est proclamée, sera actée, si, dans un endroit, les agresseurs entrent ainsi en force, ils ne sortiront pas ! Oser le dire avec le cœur quand le mot d’ordre du devoir de désobéissance est devenu explicite.

Le lui ai posé la question, traduite en catalan par une camarade, « Qu’est-ce qui vous meut, non dans la tête, mais venant du ventre ? ». Sa réponse : « L’amour, l’amour de la vie, l’amour de ce que nous sommes. Il est toujours si émouvant de voir, sentir, entendre les personnes que l’on rencontre savoir ce qu’elles veulent, simplement, et le partager entre elles ». Fem pais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s