Même les Rois des Dieux ne sont pas parfaits

Partage d’un regard certes local (France) et ponctuel (les mouvements sociaux en cours), mais est en soi une facette de bien des choses ; voici :

L’actuel Président de la République française va donc faire une déclaration présentée comme solennelle ce soir, visant à donner sa posture et ses choix de mesures à l’issue de ce qui a été présenté comme un « Grand débat ». Je fais un en-cart/ mon champ habituel de partages (sur Facebook) ici, AVANT ce soir, pour « partager » un commentaire sur un autre blog, suite à une analyse fine du cas Emmanuel Macron.

Voici :  » Selon les cas, l’ancrage à un ou des « dieux » est une métaphore ou une illusion, toujours un jeu de pouvoir. Les sympathisants de Brassens feront volontiers référence à Bacchus par exemple, mais même le sympathique prolixe Bernard Werber qui nous a pondu une trilogie « Les Dieux » s’est toujours bien gardé de s’y assimiler ; moi-même j’en apprécie quelques -unes et uns, sans les nommer ici. Mais ce Président de la République française, lui, s’est identifié à rien de moins que le suprême, Jupiter. Chacun pensera selon son système d’identification ce qu’il veut, pour ou contre un ou des dieux réels ou imaginaires, mais aucun Premier porteur de la Politique en France à ma connaissance n’a pris le risque de s’identifier à un « dieu » de ce rang ; même les Rois de l’Ancien Régime étaient certes oints mais simplement les relais avec le dieu des chrétiens (il en est d’ailleurs de nombreux autres au fil de l’histoire des civilisations de cette humanité). CAR dans l’inconscient collectif, tous savent que s’identifier à un grand Dieu brûle, c’est une démarche létale. Cet homme est en train de brûler, et, quoique fassent les maîtres des marionnettes rien n’y fera (à mon avis ils doivent déjà s’interroger sur le remplaçant).

Camarade analyste de renseignement, tu peux transmettre tel que : c’est tout bon. »

Complément de commentaire : balayant ce matin les avis sociétaux divers publiés sur internet, je constate par exemple que tant « les gaullistes libres » que ‘Reporterre » expriment sur ce fond exactement les mêmes analyses. Ce n’est pas la première fois dans les mois précédents qu’un tel phénomène sociéto-politique se produit.

Il est alors permis de penser que le regard de camps politiques si divers ne voie pas l’actuelle réalité telle qu’elle est à l’identique par hasard, foin de la manipulation communicationnelle d’État. Ce regard ne correspond pas à une opportunité politicienne de l’instant, mais au bon sens sur le fond. Il est possible que sous diverses formes il soit durable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s