De gigantesques parties de Go planétaires à venir

Elles sont en cours : le climatique et les COP successives (cette fois, fin 2019, il paraitrait que personne ne peut plus échapper aux constats et que les États vont bien devoir sortir des discours d’intention pour agir plus radicalement ?), la suite des embrasements et redistribution de cartes au Moyen-Orient (dont personne ne peut encore escompter les conséquences pour tous ?), …

Sur ce blog figure aujourd’hui un nouveau texte de fond consacré à la montée en première puissance de la Chine avec l’hypothèse que ce jeu géopolitique planétaire exceptionnel tient à la pratique, naturelle pour les chinois, du jeu de GO. Ce long texte a servi de base à conférences.

Puisque la Chine, avec notamment l’installation des nouvelles routes de la soie, installation planétaire bien au delà de sa confrontation en cours avec les States, a engagé cette globale partie de Go, c’est que les autres acteurs, dont les européens, y sont aussi engagés. Car la note sur la Chine dit bien qu’au delà de l’économique et la logistique commerciale, c’est une partie au niveau de la civilisation qui est engagée.

La Chine part sur un considérable avantage, c’est qu’elle est homogène en tant qu’acteur de la partie, alors que, nous, sommes dispersés. D’autant que la Chine a des alliés sur les bords du go-ban (le damier), notamment la Russie.

Pourquoi ne nous mettons-nous pas en ordre de bataille pour continuer la partie ? Quelles sont (et non seraient) les conditions pour restructurer nos marges de manœuvre ? Car ne l’oublions pas, dans l’esprit stratégique du Go, vers la fin d’une partie, les deux acteurs ont TOUS DEUX évolués dans leur identité. Ayant réalisé par le jeu chacun leur dessein au mieux, la configuration résultante ne correspond jamais au projet initial de chacun, … et tous l’acceptent car c’est !

Mais, là comme pour tant d’autres enjeux majeurs, les européens (la Russie de l’Ouest est en Europe) auraient besoin d’être passés d’une CE des nations exclusivement néolibérale ouverte à tous les vents à une Europe Fédérée des Régions (en fait autant d’État tout comme ceux constituant les States ou les Lands allemands par exemple). À quand la prochaine Greta pour nous dire cela en pleine figure ? Combien de morts à payer pour y aboutir ?

Car, tous les traits qui font la puissance actuellement bridée partant réduite de l’Europe (dont la Russie de l’Ouest, la Chine se chargeant déjà de la Sibérie), traits dont la gouvernance chinoise actuelle a bien compris les potentiels, ne demandent qu’à s’exprimer, refleurir. Les peuples « en ont marre » du système occidental actuel qui épuise les mondes.

Alors pourrions-nous voir la sagesse du Tao se marier à l’humanisme d’un Érasme, d’un Llull, d’un Spinoza, d’un Jung, d’une Arendt, d’une Klein, d’un Morin …? Et l’athéisme de rigueur au PCC actuel être remplacé par la laïcité d’ici, tolérante et ferme à la fois.

Michel André Vallée, 3 décembre 2019