De « J’accuse » à « il y en a « vraiment » marre » !

Voltaire avait pris fait et cause, à ses frais (mais il en avait les moyens et habitait à côté de la frontière suisse) pour une femme qui ne le concernait en rien mais face à un pouvoir carrément décalé. Hugo s’est exilé tant que le « pouvoir » en place lui apparaissait illégitime ; il a écrit, lui grand bourgeois d’alors, « Les misérables », décrivant la vérité. Zola s’est décidé à prendre le risque de rester « juste », et a publié l’article de journal « J’accuse » ; il en est mort, assassiné, … peu avant « La grande boucherie ».

La nuit du 1er de l’an, l’église de Jean-Sébastien Bach à Leipzig a été vandalisée, des pierres fracassant des vitraux du XVème siècle : est-il besoin de commenter les symboles de cet acte inacceptable. D’autant que, outre être « non-politiquement correct » n’est-ce pas, je me mettrai en danger en appelant un chat …un chat.

Le même 1er  janvier, le soi-disant « Président » de la République française a élevé à la « dignité » d’officier de la légion d’honneur le Président de la filiale française de la première puissance financière « américaine » Blackrock : une ignominie, … mais qui ose, après sa visite à NY au siège de ce « Machin », montrer au grand jour au bon peuple de façon « décomplexée » un des marionnettistes de nos systèmes de gouvernance !

Le jour même où nous apprenons que le richissime Carlos Ghosn, qui avait eu l’outrance de fêter son anniversaire somptueusement à Versailles, gravement coupable, s’est exfiltré de la justice japonaise pour fêter le nouvel an au Liban, une ou un membre de l’actuel gouvernement français annonce sur une chaîne privée de télé que s’il vient en France il ne sera pas extradé !!!

Trois actes symboliques de ce qui ne devrait plus être supportable, qu’elles que soient les convictions et orientations politiques et culturelles des un(e)s et des autres.

Aujourd’hui, l’Espagne néo-franquiste va officialiser la destitution pour 18 mois du Président en exercice de la Catalogne, Quim Torra (Joaquim Torra i Pla), coupable d’avoir « refusé » de retirer de la balustrade du palais de la Generalitat à Barcelone une banderole dans le sens des droits fondamentaux européens ! C’est la caste qui a « assurée » le 155 qui continue, en même temps que les exactions auprès de milliers de citoyens dans leurs droits continuent. La justice européenne réhabilite « enfin » les élus indépendantistes d’un peuple qui s’est prononcé, … pffft, olé !

Certes, on me rétorque souvent qu’il s’en passe de bien pire sur notre petite planète depuis longtemps, au Brésil et maintenant en Bolivie (le Chili remet en cause le système néo-Pinochet), en Afriques, au Kurdistan, dans le traitement des animaux tant d’élevage que sauvages, … l’immobilisme face au climatique.

Mais TROP, C’EST TROP.

Le 15 novembre 2018, quelques jours avant l’épisode 1 des Gilets Jaunes, je publiais l’article « Une ébauche de 1789 … et/ou de 1905 ? ». Je n’en retire pas un mot. … Malheureusement, car il va y avoir beaucoup de casse, là où nous savons tout ce qu’il est nécessaire dans nos contextes de savoir. Pardon de me répéter.

Bon, allez, il est 8 Hs ce 3 janvier de l’an 2020, je vais consulter les infos …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s