POURQUOI LA RÉPUBLIQUE DE CATALOGNE SERA PROFITABLE À L’EUROPE …

Les catalans sont en majorité pacifiques, et en même temps déterminés, … dans les deux cas de tradition culturelle plusieurs fois centenaire. Mais si « on » les attaque de façon illégitime ils savent se battre ; ils l’ont prouvé pendant la guerre d’Espagne, et le prouvent encore (au minima nécessaire) encore aujourd’hui.

Ils donnent par leurs débats politiques internes, mais aussi les institutions qui font liens entre le mouvement du haut et le mouvement du bas, l’exemple d’une démocratie qui vit, au travers de ses rivalités internes comme partout MAIS de leurs dépassements stratégiques bien compris. Les associations de société civile catalane qui entretiennent ces liens entre mouvement du haut et mouvement du bas donnent dans la pratique l’exemple des principes essentiels de la démocratie.

Ils valorisent en permanence une culture historiquement riche à tous niveaux, millénaire, et continuent de l’enrichir en faisant preuve d’innovation, d’originalité, d’audace, tant dans les sciences que dans les arts ou le commerce… spécifiques et appréciées dans le Monde.

Ils ont toujours été et continuent d’être dynamiques et toniques en économie. À preuve leurs résultats continus malgré la ponction volontairement écrasante de l’Espagne jalouse, qui traite la Catalogne comme une colonie. À preuve le choix de ce Pays par de nombreux et divers grands investisseurs étrangers.

Qui traverse la Catalogne en long ou en large voit bien l’activité du tissu économique, les productions diversifiées, les nombreuses PME et TPE partout, fournissant l’autosuffisance. En Catalogne, on sait travailler. L’élection récente d’un proche de l’ANC (Assemblea National Catalana) à la Chambre de Commerce est significative.

Avec ces résultats, les autorités catalanes investissent dans les services et fonctions publics utiles et nécessaires, d’où les qualités reconnues au plan international des universités, l’orientation alternative tolérante du système éducatif, l’état des services de santé, l’adaptabilité au services de la population des services de police catalans, des pompiers …

L’indépendance de la Catalogne fera évidemment effet domino, dans les autres Pays Nations composant actuellement l’UE. C’est déjà là une « tendance lourde » (en terme de géopolitique). Cette dynamique contribuera à transformer l’Europe en une Fédération de Pays (ex-Grandes Régions) chacun cohérent en son sein, … mais conscient des enjeux globaux. D’où l’engagement dans cette Fédération à re-Constituer, nouvelle Puissance de l’identité Europe sur cette planète.

Partant engagement dans la gouvernance européenne avec la réalité des représentations des identités populaires et culturelles : Écosse, Irlande réunifiée, Lands allemands, Régions italiennes, véritables Régions françaises (à recomposer pour corriger le récent absurde « regroupement »), Régions polonaises, Régions libérées d’Espagne (reconstituées si identité actée par référendum par-delà les actuelles frontières), Chypre réunifiée …
Ainsi les peuples ayant regagné leur souveraineté s’y reconnaitront plus authentiques et apporteront plus de force à l’ensemble de l’Europe. Elle imposera aux autres puissances sa réalité au lieu de se contenter d’être un immense marché soumis, sapé par les lobbys, passoire de la dégradante mondialisation néo-libérale, … et redeviendra respectée comme Puissance parmi les autres, ni plus mais ni moins. En conséquence, elle ne pourra que se libérer de l’emprise atlantique et constituer immédiatement la CED (Communauté Européenne de Défense) que Mendès France avait proposé en son temps.

Les principaux textes et déclarations disponibles montrent sans ambiguïté comme la Catalogne a compris pouvoir être dans sa nouveauté un des phares pour l’Europe.

Dans la réalité culturelle du XXIème siècle, qui en est déjà au cinquième de sa durée ( !), l’institution de la royauté qui ne correspond plus depuis longtemps à rien, sera devenue un musée exemplaire des erreurs et abus du passé. L’histoire de la Catalogne envers ses propres rois est à ce titre exemplaire.

Respect au quotidien des pratiques philosophiques et religieuses diverses, ainsi que sa pratique de l’accueil, vont de pair avec un esprit tant de primauté de  laïcité que de tolérance dans la simplicité, mais de vigilance nette envers tout prosélytisme. À Montserrat, exemplarité libre et non prosélytisme. La Catalogne ne craint pas les populismes. Et elle sait descendre dans la rue massivement en tant que de besoin, dans la dignité. El Consell per la Republica, qui vient de s’instituer pour préparer librement la prochaine République, se positionne clairement dans le respect de la transversalité entre les orientations politiques.

Tout cela concerne plus la Catalogne du Sud (encore pour peu de temps dans l’actuelle Espagne) que la Catalogne du Nord, cette dernière ayant subie plus de trois siècles le jacobinisme centralisateur français.

Bien évidemment « on » y trouve à l’occasion aussi, comme partout, des tordus, des pervers, des manipulateurs, des égarés, des réactionnaires, des malveillants, … ; mais, à prendre du recul sur l’ensemble de l’Europe, dans une proportion liée aux dérives naturelles de l’humain, et, sociologiquement, « normale ». Cela n’est en soi qu’une réalité « gérable », dans une culture et une économie saines. En tout cas difficile d’observer le climat de dégradation qui marque l’actualité de trop de zones ailleurs en Europe dans les années 2000-20.

Certes, vue de l’extérieur, il est possible à certains de considérer qu’une autonomie poussée et respectée, dans des règles (dont économiques) équitables, auraient suffi, sans créer en UE un État de plus ! MAIS, l’attitude coloniale et rétrograde, violente, du néo-franquisme de la Castille & dérivés,… que ladite UE n’a pas eu la fermeté de réguler, a inéluctablement mené les catalans à choisir l’indépendance sous forme de République. C’est justement là par leur expérience une des facettes de ce qu’ils vont apporter à l’Europe. C’est d’ailleurs ce qu’ont compris tant d’observateurs internationaux d’orientations culturo-politiques diverses.

COMPRENDRE   >>>   VOULOIR   >>>   AGIR

Quelques repères (parmi des milliers d’autres) :

Joan Villanove, « Les catalans ont tout pour étonner le monde » , Éditions El Far 2017

Borja de Riquer ‘ « ss la Dir. de », Historia mundial de Catalunya, Éditions 62  2018

« La Catalogne et l’Espagne, les clés du conflit », collectif d’auteurs, Balzac 2018

Vicent Partal, « Nou homenatge a Catalunya », ara llibres 2018

Michel André Vallée               26 janvier 2020

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s