EN ÊTRE OU NE PAS EN ÊTRE … L’ORGUEIL DE LA CASTE QUI SE VOIT « SUPÉRIEURE »

Yanis Varoufakis en avait bien témoigné, aux débuts de l’expérience Tsipras en Grèce (qui a été promptement étouffée par la finance internationale avec la violence que l’on sait).  Lors d’un échange informel autour d’un pot dans un lobby de luxe avec « un qui en est », ledit quidam (de haut niveau) le lui avait expliqué : « vous avez fait une grave erreur en vous faisant élire car on en est ou on n’en est pas, … alors que vous n’en être pas » ; ce qui voulait dire : si vous voulez en être faites ce qu’il faut. Yanis Varoufakis, Conversations entre adultes Dans les coulisses secrètes de l’Europe, LLL (Les Liens qui Libèrent), 2017. Jusqu’à aujourd’hui il ne l’a pas encore fait, … constatons que Diem 25 n’arrive pas à décoller.

C’est ce que l’on retrouve dans le roman autobiographique présenté par François Busnel il y a quelques semaines dans son excellente émission « La Grande Librairie » : Vanessa Springora, Le consentement, Grasset, 2020. En effet, quasiment tout ce qui est « rapporté » dans le roman était exprimé à l’émission, sauf un trait fort.

Celles et ceux qui pratiquent ce type de mœurs se considèrent carrément supérieurs au commun des mortels, et leurs pratiques sexuelles relèvent d’un droit de caste, pour certains même le délire d’une forme d’art, … que tous les autres, qui « n’en sont pas », ne peuvent comprendre. Ou alors s’ils y avaient accès qui feraient cela avec vulgarité, sans élégance, … considération hautaine déniant la violence intrinsèque de leurs actes qui impactent leurs victimes à vie !

En conséquence en regard de ces manants et autres , discrétion, résidence à part sécurisées, omerta.

Il est loin le temps où un Gilles de Rais, compagnon d’armes par ailleurs de Jeanne d’Arc, était convaincu de ses crimes et condamné au supplice. Il est vrai que lui faisait exécuter ses jeunes victimes.

La population des « qui en sont » est tant impliquée (pas toutes et tous mais quand même) dans ces abus, que la mise en transparence des systèmes de pédophilie n’est pas pour demain.

Michel Onfray, qui présente aussi par ailleurs quelques failles (philosophiques), est dans le juste quand il pointe clairement la valorisation outrancière et absurde du divin marquis (de Sade) dans certains milieux intellectuels qui en France pendant plusieurs décennies ont tenu le haut du pavé.

Et, plus largement, l’abus sur les enfants touche par un autre biais des tranches bien plus vaste de population, avec l’inceste, oh combien répandu quoiqu’on en dénie, comme le mouvement d’orientation jungienne (et quelques autres) l’ont si nettement démonté ; là aussi, impact à vie sur les victimes.

Là, ce n’est pas « hors sol », c’est « hors éthique ». Encore beaucoup de travail.

Michel André Vallée              3 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s