Pourrions-nous décoller ?

Trois auteurs différents mais complémentaires en regard des questions de notre temps hier soir 11 septembre 2020 à l’émission La grande Librairie sur la 5, animée comme toujours par François Busnel. Préalable, au fil des émissions il est lisible que François Busnel, qui dresse quand même malgré ses efforts d’objectivation de temps à autres le bout de l’oreille, est d’orientation chrétienne. Cependant aucun prosélytisme, que de l’exemplarité de haute tenue, ce que nous sommes quelques-un(e)s à attendre de responsables en tant qu’animateurs d’une fonction collective. Cette précaution pour éviter toute réserve « orientée » à ce qui va suivre, en nos temps troublés.

Ces trois auteurs ont été Elisabeth Badinter à qui était dédiée l’émission pour plusieurs ouvrages, Pascal Picq pour Et l’évolution créa la femme chez Odile Jacob, et Cynthia Fleury pour Ci-gît l’amer chez Gallimard.

Tout le monde n’aime pas Elisabeth Badinter, pour diverses raisons qui appartiennent à chacun. MAIS, elle a tiré parti de l’échange initial avec François Busnel pour dire nettement ce qu’il est juste de comprendre et considérer quand à l’Islam en général et dans ses fondements, et à l’islamisme « en particulier » dans ses outrances criminelles considérant les niveaux de développement de nos civilisations, et dans nos États en regard du principe institutionnel de base de laïcité. L’intrusion dans nos systèmes éducatifs et nos personnels politiques va bien au-delà du tolérable, et elle a fort bien pointé les limites du concept de tolérance, … que notre société a lâchement négligées. En cela, elle rejoint le diagnostic d’un Lyautey en son temps ou d’un Safouan (2008), d’un Mahmoud Hussein (2013), d’un Benmaklouf (2015) plus récemment. Entre autres, nos voisins anglais avec les conséquences du communautarisme dont ils en sont arrivés à se mordre les doigts (les québécois aussi), et nos voisins allemands avec la pression de sa population turque, abondent les mêmes constats.

Soyons intellectuellement honnêtes, si nous comprenons enfin que le monde musulman gagnerait à revoir ses fondamentaux en intégrant les conséquences des évolutions (sans censure conservatrice) des Connaissances, nous devons agir de même envers toutes les obédiences chrétiennes quand à leurs propres fondamentaux ainsi qu’envers les pratiques prosélytes de plusieurs de leurs mouvements évangélistes, ainsi qu’envers les politiques extrémistes des ultra-religieux hébraïques, … pour les catholiques en particulier, tout semble tourner à notre époque autour des sexualités.

Au fil de cette émission hier, une sorte de nœud Moebius a été évoqué plusieurs fois autour de « l’amer », « la mère », « la mer ». Il se trouve que cela me parle, … mais c’est mon affaire.

Pascal Picq a recherché et capitalisé depuis des décennies sur les champs croisés de l’ethnologie, de l’anthropologie, de l’archéologie, de la paléoanthropo …. Là il a réalisé un travail transversal sur les évolutions des rapports de domination entre hommes et femmes, notamment en comparatif des principales filières dorénavant connues des grands singes (mais d’autres espèces animales aussi) et des humains (depuis tant Neandertal que Sapiens). Il en ressort que les origines et pratiques de domination ont relevées de tous les scénarios,… ce qui interpellera la plupart des idées reçues à la mode, … partant des mouvements devenus intolérants dont la violence actuellement s’exacerbe. Le vieu mythe de la domination masculine réaction à la domination des femmes détentrices du mystère de l’enfantement pourrait bien sauter.

Cynthia Fleury est psychiatre-psychanalyste à Sainte-Anne (où j’ai eu l’honneur étudiant de participer à des travaux dirigés par la Professeure Thérèse Lempérière), philosophe-politique et écrivaine. Dans ce dernier ouvrage, elle développe aux fins fonds tant de la sociologie que de la psychologie des profondeurs, la réalité du « ressentiment », tant donc chez presque tous les individus qu’au sein de presque tous les collectifs. Au-delà d’un sentiment apparent, il s’agit d’une structuration inconsciente (individus tout comme collectifs), qui émerge parfois par pics parfois en permanence, en permanence avec amertume et dans certains contextes avec force et violence. Cette amertume a pour objet et est dirigée contre des autruis (individus ou collectifs) mais aussi soit même, en regard de l’image « idéale » qui nous habite.

Cette géniale mise à l’évidence aide et aidera à comprendre bien des choses. À suivre donc.

Un trait commun, et qui oh combien importe, à ces trois présentations : s’en libérer et surtout le dépasser est très difficile, voire impossible ! Le palier de développement de conscientisation de l’actuelle humanité est encore insuffisant.

D’une part, si le quantique a commencé de bouleverser nos paradigmes avec le XXème, là nous passons de nouveau un palier. Ce sont toutes nos certitudes issues du XIXème, et les boites de classification côte à côte liées, qui sont devenues nettement caduques, sautent, et devraient bientôt être placées aux musées de ce qu’il convient de savoir pour dorénavant l’éviter. Newton a été utile et structurant, mais les évolutions de la nature impliquent son dépassement ; Lamarck est vengé, très tard certes … Einstein a eu des difficultés avec les ondes gravitationnelles, mais depuis le début du XXIème, c’est acquis … Freud a spolié quantités de ses soi-disantes découvertes à des anciens remontant à plusieurs millénaires, mais nombreux parmi ses successeurs (des Dolto, Groddeck, Winnicott, Marty, Tobie Nathan …) ont corrigé cette avancée et objectivés, quand C.G.Jung a ouvert les fondements de la complémentarité matérialités-spiritualités.

Autant de phares vers l’au-delà de la mutation en cours.

D’autre part, espérons simplement que la barbarie régressive qui prolifère actuellement en de multiples lieux et systèmes de cette planète ne nous étouffera pas et, si cela s’avérait, que nous laisserons des traces pour plus tard.

C’est bien d’ailleurs ce que me meut en cette dernière phase de cette vie-ci.

Michel André Vallée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s